Confidences d’une passionnée

Marie-Belle Ouellet

Share this article

Rédactrice, écrivaine et poète, Marie-Belle Ouellet manie les mots avec finesse afin de composer des contenus rédactionnels audacieux. Son baccalauréat en études littéraires profil création lui a permis d'acquérir des compétences clés. Collaborant à des projets corporatifs, créatifs et artistiques de toutes sortes, elle participe également au dévoilement de la splendeur de sa région : Vaudreuil-Soulanges.

Que diriez-vous de découvrir et de réinventer ce qui était, ce qui est et ce qui sera?

Je vous invite à vous enflammer devant les splendeurs de l’automne comme l’artiste qui s’enracine dans la culture, dans l’histoire et dans la nature environnante. Prenons le temps de contempler, de rêver, de savourer, d’entendre, de sentir et de créer de la beauté en soi comme le font si bien les poètes. Et à sourire à ces instants de bonheur qu’on voudrait suspendre sur une toile de Turgeon ou de Corriveau. Aujourd’hui, je vous confie les passages empruntés pour inspirer mon esprit de poétesse. Suite à ces explorations, j’entame toujours le merveilleux travail d’écriture avec une sagesse nouvelle et une grande paix intérieure qui m’accompagnent.

Avec notre éternelle soif d’apprendre, je vous propose de plonger dans la découverte et d'ouvrir les portes ensoleillées de votre imagination.

Les artistes que nous sommes

Je suis une artiste dans l’âme. J’écris en m’inspirant de l’histoire, de la nature et des gens. Ce qui n’est pas négociable dans ma vie, c’est le temps que je prends pour contempler la tranquillité des lacs, du fleuve, des rivières, des forêts et des bâtiments historiques de ma région. Ça me fascine de voir à quel point l'histoire se fond bien dans le décor d’aujourd’hui. Je sors de chez moi et je souris à cette vie qui coule dans mes veines et à ces vies qui ont traversé les époques. Il ne me reste qu’à me mettre en mode exploration pour accueillir l’ensemble des voies autour de moi. Ça me réserve toujours beaucoup de surprises. Est-ce que vous vous permettez de partir à l’aventure, vous aussi?

Toute la beauté du monde est à notre portée

Et si on vivait ça ensemble? Partons à la découverte de l’histoire qui se cache sous les paysages du patrimoine. Les traces d’un passé qui font ce que nous sommes maintenant et qu’on ne doit pas oublier. Je considère que l’automne est la meilleure saison pour sortir dehors et aller à la rencontre de ce qui a existé avant nous. 

Une bouteille d’eau fraîche, un carnet et un crayon pour prendre des notes sur ce que je vois, ce que je ressens, ce que je perçois du monde, et me voilà partie pour une nouvelle escapade inspirée de la culture.

Je profite d’une température agréable pour emprunter la belle piste cyclable Soulanges, située aux abords du canal du même nom. Elle me transporte d’un bout à l’autre de Vaudreuil-Soulanges. C’est grâce à cette route que j’ai pris connaissance des vestiges du passé, d’un canal indispensable aux bateaux qui contournaient jadis les rapides, et que je suis tombée en amour avec le ravissant lac Saint-François. 

Je flâne donc ici et là pour mieux connecter avec des lieux et leur ambiance enveloppante. Avec l’énergie humaine qui émane d’une maison ancestrale, d’un jardin antique, d’un parc historique. 

Tous les chemins mènent à ceux qui ont construit ce monde

C’est souvent dans ces moments d’inspiration que je repense à Félix Leclerc. Ce grand poète, philosophe et artiste de la chanson qui a vécu à Vaudreuil de 1946 à 1966. La dernière maison de Félix a pu être restaurée grâce à un organisme  composé de citoyens investis, dans le but de préserver sa mémoire. Ce géant du passé m’accompagne toujours lors de mes expéditions. Chacun de mes pas est teinté par sa voix, sa démarche, le souvenir de son regard rêveur.

Je suis sensible et réceptive à ce qui est vibrant et existe toujours dans l’invisible, dans cet imaginaire qu’on s’amuse à exploiter avec curiosité. Une fenêtre s’ouvre pour y laisser entrer un peu de cette lumière d’antan :  le bruit du sabot des chevaux qui longeaient les chemins du matin au soir. L’odeur des foins et des poules dans la vieille grange de Félix sur le chemin de l’Anse. Le chant du ruisseau derrière sa maison, le grincement de la vieille barrière rouillée. Ce passé inoubliable qui nous souhaite la bienvenue de sa voix grave et chaleureuse.

Tous ces souvenirs d’avant, où s'entremêlent les longues marches du poète et ma première résidence d’artiste sous son toit en 2011. Je passais des heures et des heures à l’écouter chanter, à découvrir ses habitudes, son mode de vie et à admirer l’horizon lumineux et impénétrable de sa poésie et du lac des Deux-Montagnes.

Lorsque je retourne dans cet espace que l’on préserve avec amour, je le sens habiter chaque parcelle des murs. Si l’on porte attention, son esprit se baigne toujours au bout du quai. Sa guitare fidèlement accrochée au cou. Son souffle bien vivant dans nos mémoires. Le vent et le chant des saules qui nous traversent le cœur.  Entendez-vous la musique?

Découvrez toute la programmation de la maison Félix-Leclerc (La MEZ) ici.

Recent travel journals

Quoi faire en famille durant les fêtes?
Générale - Audrey Besner

Quoi faire en famille durant les fêtes?

Learn more
Ce Noël, offrez des moments en cadeau
Générale - Équipe éditoriale

Ce Noël, offrez des moments en cadeau

Learn more
Vaudreuil-Soulanges, une évasion culturelle près de la nature
Générale - Jessica Gallant Nomade Magazine

Vaudreuil-Soulanges, une évasion culturelle près de la nature

Learn more
Parcours dans les arbres à Arbraska Rigaud
Générale - Chantal Allard

Parcours dans les arbres à Arbraska Rigaud

Learn more
Le magasinage du temps des Fêtes… en mode COVID
Générale - Colette Lebel

Le magasinage du temps des Fêtes… en mode COVID

Learn more
Cycliste de passage dans Vaudreuil-Soulanges
Générale - Équipe éditoriale

Cycliste de passage dans Vaudreuil-Soulanges

Learn more